La TMY racontée par un de nos membres !

Updated: Mar 19



Appréciations TMY

Location du jeudi 17/02/2022 au samedi 26/02/2022


Vacances à Argelès-sur-mer avec ma femme Ellen, notre chien Tex, puis avec Guillaume notre fils et Aly son amie à partir de Perpignan le 20/02

Loué avec deux conducteurs assurés, Ellen et moi

89€/jour et normalement 12€/jour en plus pour 2nd conducteur chez Flexla (mais gratuit pour moi cette fois)


Départ en Kona le jeudi 17/02 7h du matin avec notre fils Gabin au volant, mon frère (spécialiste TESLA) à l’arrière , et moi à la place du passager. Rendez-vous pris à Montauban à 10h avec Manon collaboratrice de Flexla. Elle repartira avec notre Kona pour le mettre en parking sécurisé à Toulouse. Tour du véhicule , photos des quelques rayures et autres petits « pets » et signature du contrat de location numérique comme nous avons l’habitude de le faire avec nos véhicules de location au camping.


Premières impressions: véhicule assez grand, type long Scenic, mais pas imposant. Par contre à l’intérieur très grande impression d’espace. Confort très épuré typique Tesla. Contrairement au TM3 (position couché et très bas), assise « normalement » et position haute. Manque les poignées de maintien (dans aucun des modèles Tesla) Moquette épaisse, très « confort », mais aussi très salissant. Vision arrière bof bof dans une vitre type « meurtrière » et sur-teintée de surcroît. Rétros pas immenses non plus, heureusement vision caméras nickel


Une fois le siège, volant, rétros bien réglés et tout ça mis en mémoire sous son nom, on se sent bien dans la voiture, à l’aise. On fait vite « corps » avec le véhicule, jusqu’à rapidement bien sentir ses dimensions, son encombrement. La vision avant permet de voir la route en bas du pare-brise (on ne voit pas le capot assez plongeant). Et les capteurs nous aident au cas où on aurait loupé quelque chose. Mais je n’ai pas encore bougé du parking…


Avant de partir, cours de « Tesla-istique » par le maître en la matière: mon frère 😄 Partir rouler sans un minimum de formation à l’utilisation du véhicule est pour le coup vraiment impossible. Oublions 37 ans de conduite dans des véhicules divers et variés, qui, montant en gamme, augmentent proportionnellement en nombre de boutons (64 sur notre Kona!!!). Chez Tesla la philosophie est vraiment « less is more » qu’on peut traduire par « moins c’est mieux ». Le tableau de bord est vraiment minimaliste. On l’a déjà vu, c’est maintenant bien connu et j’avais même déjà conduit une TMX et une TM3 avant avec mon frère comme copilote, mais se retrouver seul avec « la bête » pendant 8 jours (finalement 9) demande un minimum d’adaptation.


Un grand écran, deux boutons sur le volant, deux commodos derrière…et, j’allais presque oublier, une pédale de frein (très peu utilisée) et un accélérateur. Pour démarrer….rien. Une fois nos deux téléphones appairés, il suffit de s’approcher, la voiture se déverrouille, on s’assoit, ceinture, commodo de droite vers le bas pour le mettre en D et c’est parti.


La conduite se révèle rapidement facile, reposante, très ZEN, loin de ce que les 350 ch auraient pu nous faire croire. La pédale d’accélérateur est assez dure, donc facilement dosable. Bien sûr, si on appuie fort, ça décoiffe, mais c’est pas mon style, ni celui d’Ellen. La tenue de route est tout simplement bluffante, hyper sécurisante, et en vitesse de croisière entre 80 et 100km/h on est comme sur un tapis volant silencieux. Vous voyez la sensation de bien-être au réveil un dimanche matin, bien au chaud sous la couette? Et bien…pareil 😍

Sur route dégradée on sent que le véhicule est assez raide, mais pas inconfortable pour autant (sur jantes 19 pouces). Sur autoroute, à 130km/h le silence est un peu perturbé par des bruits d’air, mais reste cependant de très bon niveau. Et ça permet de profiter encore mieux de l’excellente sono. La clim est aussi très simple à utiliser, intuitive, voire un peu gadget avec la possibilité de diriger les flux d’air exactement là où on veut.


On se rend compte que Tesla a une vraie avance en termes de gestion énergétique quand on va voir les consommations dans le menu dédié (et qu’on se rappelle où il se trouve…). Au bout de deux jours et 544km de route et autoroute: 142 Wh/km 😲 Même avec notre Kona, pourtant réputé pour son efficience, on n’y arrive pas, et encore moins avec 4 personnes à bord plus 100kg de bagages ( Tex compris 🐶). Au final au bout de 9 jours et 1700km, de la route, mais aussi pas mal d’autoroute, de petites routes pyrénéennes, de fort vent contraire au retour, la consommation moyenne s’est établie à 162 Wh/km ce que je trouve vraiment bluffant.


Un gros pincement au cœur quand j’ai monté le commode de droite vers le R (pour « Reverse » et non « Race » 😉) pour ma dernière marche arrière au chargeur Ionity de Montauban et qu’il a fallu remettre les clés (heuuu, non y’en a pas), que j’ai rendu le véhicule à Vincent de la société Flexla, son heureux propriétaire.


La reprise en mains du Kona fut difficile, un peu perdu dans mes dizaines de boutons (c’est là que je les ai comptés!), et grosse impression de devoir dompter une boule de nerfs 😰 Le passage assez brutal d’un salon cosy et reposant vers un kart « énervé » révèle selon moi la force de Tesla et de son modèle Y: épuré, reposant, et sécurisant. Vous l’aurez compris, l’idée d’en acheter un devient très tentante. et pourquoi pas le mettre en location au « Paradis »? Un véhicule Prémium dans un camping 5 étoiles, ça le fait non?


En conclusion, une super expérience à un prix tout à fait raisonnable https://www.goflexla.com/


J’ai beaucoup aimé

J’ai moins aimé

La facilité de conduite, la tenue de route, le sentiment de sécurité La pédale d’accélérateur très facilement dosable qui incite à la conduite cool malgré les 350 ch Le freinage régénératif qui permet la conduite « one pedal » jusqu’à l’arrêt (si on veut - voir menu « Mode Arrêt » - trop facile 😁) Le volume intérieur, des coffres avant et arrière et sous-coffres tout simplement gigantesques Le silence et le confort général La vision de nuit, excellente La consommation incroyablement basse pour un véhicule de 2 tonnes La navigation hyper simple (peut-être trop, voir plus bas) et sécurisante qui te donne le temps de voyage total avec les endroits où t’arrêter et le temps de charge, tout en préchauffant la batterie avant d’arriver au Superchargeur (ou HPC Ionity). Mais pourquoi les autres marques ne le font pas??? La vitesse de recharge (merci le pré-conditionnement de la batterie!), en général plus rapide que la pause pipi-café- sortir le chien L’application iOS très simple et intuitive, on peut même acheter une voiture en 3 clics! …et après quelques jours d’adaptation, le « sans boutons » et donc l’écran et ses fonctions finalement assez vite assimilées (cf ma maîtrise du menu conduite « one pedal » 😄) Plus généralement, véhicule « addictif »: une fois qu’on y a gouté, difficile de s’en passer

​la finition pas encore au niveau des marques « historiques » à ce niveau de prix (60.000€) et pas mal de bruits parasites sur route dégradée La vision arrière dans les rétros très minimaliste, heureusement facilement compensée par la rétro vision des caméras sur le grand écran Le rayon de braquage « camionesque », 11m il me semble Le mécanisme des poignées, mais on s’y fait à la longue L’absence de poignées de maintien, indispensable pour le passager peureux que je suis 😬 La navigation, top pour les calculs de recharge, mais vraiment basique pour le visuel à plat (carte Google Maps) On a quasiment mis les instructions vocales tout le temps pour compenser le manque de visibilité à l’écran « L’autopilote », très simple à enclencher, mais très intrusif (on n’a plus du tout la main) qui demande un vrai apprentissage. Une fois maîtrisé, c’est top, mais pourquoi faut-il le réenclencher à chaque fois qu’on change de file??? Ah oui, le dépassement automatique est dans l’option « Autopilote amélioré » (au mini 3800€ quand même) ET au final le « full écran », très dérangeant au début. On se sent perdu, résultat de près de 40 ans de permis et de « biberonnage » aux max de boutons. Au final, même si ça demande un vrai effort mental, on s’y fait très bien au bout de quelques jours. J’en veux pour preuve que je mets encore tous les jours mes essuie-glaces en route quand je veux mettre la marche arrière 🙄


Récit de Gé Kusters et en collaboration avec Elecmobiles24


612 views0 comments